Retour à la page d'acceuil
  Nos quatre missions
   > Prévention
    . . . Facteurs de risque
    . . . Dépistage
    . . . Prévention
    . . . Les interventions
    . . . Les actions de l'Association
   > Les urgences
   > Réadaptation
   > Recherche
  Zoom
   > Coup de projecteur
   > Clubs Coeur et Santé
   > Recettes
   > Glossaire
   > A vos agendas
   > Plan du site
  Notre Association
   > Qui sommes nous ?
   > Nos partenaires
   > Aidez-nous
   > Contact

LES INTERVENTIONS EN MATIERE DE PREVENTION

Le sevrage tabagique
Comment faire pour arrêter de fumer :
  • Fixez-vous un jour bien défini pour arrêter
  • Informez de votre décision le plus de personnes autour de vous pour qu’ils vous soutiennent
  • Allez voir votre médecin traitant. Il peut vous aider avec des substituts nicotiniques : gommes ou patchs
  • Bougez, dormez, détendez-vous d’avantage
  • Récompensez-vous
Les aides et adresses
Le sevrage tabagique peut se faire :
  • en groupe avec des proches
  • avec son médecin traitant ou un médecin tabacologue
  • dans le cadre d’une consultation d’aide au sevrage tabagique
Les techniques utilisées :
la thérapie comportementale, des techniques alternatives : accupuncture et les médicaments

Ce que vous gagnez à arrêter de fumer :
  • retrouvez une meilleure forme physique
  • toussez moins et vous respirez mieux
  • redécouvrez les odeurs les saveurs des mets
  • Votre peau se raffermira et vieillira moins vite
  • vos vêtements et votre appartement seront débarrassés de l’odeur du tabac froid
  • économisez votre argent
  • 20 mn après la dernière cigarette, votre tension artérielle et votre Fréquence cardiaque se normalisent
  • La paroi interne des artères retrouve ses fonctions normales après plusieurs mois
  • L’arrêt du tabac entraîne une diminution rapide du risque coronaire (infarctus et décès
    - en 2-3 ans, le risque des faibles consommateurs rejoint celui des non fumeurs
    - en 5-10 ans, le risque des gros consommateurs rejoint celui des non fumeurs
Les substituts nicotiniques n’ont aucun effet vasculaire négatif, une personne malade de ses artères coronaires, même après infarctus.
haut de la page